Pourquoi faire un préambule ? Pourquoi délayer le grand moment ?
ENFIN, je vais faire ce dont j'ai toujours rêvé : disséquer un RPG que personne d'autre en France n'a du acheter/jouer/finir.

Pourquoi, au final, prendre la peine de présenter en détail ce RPG ? Pourquoi parler de son histoire ? Pourquoi, alors qu'à l'évidence, personne n'y jouera jamais, qu'il restera dans les oubliettes de l'Histoire avec d'autres jeux qui hantent ma mémoire de post-d'jeuns, comme Evil Zone (mais si, c'était bien, Evil Zone) ou KKND (je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, a l'époque de la sortie de KKND ils avaient déjà un PC trop puissant pour le faire tourner correctement). Pourquoi, Internet, Pourquoi ?

Ah, oui. Parce que c'est INTERNET, justement !1! BANDE PASSANTE ! RSS ! RETROLIEN ! CATEGORIE ! ORIGINAL CONTENT ! PAR NOS POUVOIRS COMBINES !

Je m'excuse simplement pour le flou artistique dans lequel va baigner ce test. J'ai fait Grandstream Saga il y a exactement dix et, et refait partiellement deux fois depuis.

Grandstream Saga, donc.
tgsaps0ft

Le design de chez nous ne rendait pas vraiment honneur à la charte graphique globale du jeu. J'y reviendrais. Optons plutôt pour la jaquette américaine. Je rappelle pour toute fin utile que ce jeu est contemporrain de FFVII. Répétez-vous le tout au long du test. Même année que FFVII. Que Grandia, Grand Turismo, FFT ou Golden Eye.

grandstream_saga_am_rique
ET MAINTENAND CAY LE COMPHLIE COMMENS VOUS DIRE

Là, je vois certains gourmets sourire, dans le fond. THQ ? Dans un RPG ? Lolpic.srt !
Et pourtant. Un beau jour, entre une adaptation ratée de Terminator et un jeu de Catch quelconque, des gens de chez THQ se sont réunis dans une pièce pour faire un Action-RPG. Deux semaines plus tard (le temps de faire des scènes de douche en dessin animé, DES SCENES DE DOUCHE EN DESSIN ANIME, DANS UN RPG SORTI EN OCCIDENT) THQ lançait sur le marché son clone mutant, immonde et difforme de Zelda. Deux images résument Grandstream Saga

noface
HAAAAAAAA I HAVE NO FAAAAAAACE !

granstream_10
COMBATS DYNAMIQUES EN FULL 3D !

Passons à la dissection sans plus attendre ! J'utiliserais une icone de fille au cheveux bleus sous la douche pour marquer le repère. DANS UN JEU SORTI EN OCCIDENT.

GRAPHISMES
graphblank
Le premier truc qui a gravé le jeu définitivement dans ma mémoire. Comment diable un jeu pouvait-il être aussi moche et avoir un chara design si acceptable ? Sérieusement, c'était vraiment pas mal. Personnages un peu nineties, certes, mais en y revenant, ça n'a pas spécialement vieilli. C'était vraiment sympa. Quel dommage que tout ce qui n'était pas les artworks des personnages (95% de ce qu'on voyait à l'écran donc) ait été composé de légos sans tête.

haaaa
haaaaa no face no arms ahhhh kill meeeee

Gameplay
mecablank
Etonnant aussi. Grandstream Saga avait un système de combat très sympa (mélange entre jeu de baston, action RPG et lancer de boules de feu) qui de plus se payait le luxe d'utiliser de manière assez efficace le dual shock, ce qui était, croyez-moi, un truc qu'on remarquait à l'époque. Il y avait pas mal de bonnes idées ne serait-ce que dans le fait que les combats étaient peu nombreux, plutôt pensés comme des duels entre le joueur et des entités malveillantes que comme un truc distant avec des menus et des actions à choisir. Le problème venait cependant de l'inintérêt total de ce système de jeu une fois mis en pratique. Tout étant effroyablement lent et raide, on était condamné à contempler ces bonnes idées laissées en friches et à assister un peu passivement à un jeu très lent, alternant des visites dans des villes vides pleines de no-faces hagards et des donjons qui ressemblaient à des couloirs d'hopitals gardés par les jumeaux trisomiques de Rayman.

combatsblank
Je viens déjà un peu d'aborder ce point, mais imaginez un peu la chose. Vous errez dans un couloir vide. De temps en temps, une armure vide vous fait face. Avec votre visage vide, vous la fixez. Chacun sors son couteau et doit essayer de passer la garde de l'autre au bon moment, placer des attaques spéciales quand la garde adverse est baissée, chercher à frapper à l'arrière, à placer une botte secrète... Le tout dans une ambiance éthérée avec quelques "blank blank" d'acier s'etrechoquant sans conviction. Et la on est heureux qu'il n'y ait pas plus d'affrontements, certains se payant en plus le luxe d'être affreusement déséquilibrés en votre défaveur.

Challenge
dureedevieblank
Plutôt court (une vingtaine d'heure) mais avec une vraie replay value scenaristique (deux fins possibles, assez différentes et intéressantes), mais une absence de replay value niveau gameplay. Ceci dit le jeu ne s'embarasse pas de fioritures. Quelques donjons avec de gros événements au milieu, un méchant qui se pointe brutalement à la fin et boum, fini.

sidequestblank
lol, sidequests

difficulteblank
Au moins au départ, quand on ne comprend absolument rien à l'I.A ennemie (débat philosophique, peut-on comprendre un autiste etc.), Grandstream Saga est difficile. Puis, une fois qu'on a saisi la mécanique, ça se calme, bien que vers la fin du jeu, il me semble me souvenir d'affrontements particulièrement pénibles ou la chance jouait un rôle majeur dans la réussite ou non du héros.

levelingblank
De temps en temps, vous gagnez une nouvelle armure, un nouveau pouvoir et quelques points de vie. Passons.

GRIND : N/A. Pas de Sidequests, rien à débloquer, pas de levelling possible, rien de particulier a masterer. Pas pertinent.

Scenario
scenarblank
Le scenario était original. Le monde était bien foutu, tout se tenait à peu près. Bien sûr, c'était du sous-zelda, avec une princesse, des prophéties, un jeune homme qui doit crawler des donjons pour retrouver des bouts de relique, mais le traitement entre steampunk, fantasy et SF était original. Le monde avait une vraie identité, malgré son aspect de Duplo flou. Hélas, tout était quand même un peu gâché par un final particulièrement cheesy qui foutait littéralement tout par terre, avec un démon qui sortait de nulle part en gueulant qu'il était très méchant, et dont on avait guère entendu parler jusque là.
Mais au moins, on était accroché une bonne partie du jeu par la destinée d'Eon, le triste héros de la Saga.

evolblank
Le problème, c'est que ce beau pitch de départ bouge assez peu et tiens surtout par des personnages plutôt attachants. Dès que tout s'emballe, les belles promesses plantées par les germes du synopsis se barrent complètement en couille, et au final, on ne sait plus très bien ce qu'on fout là. Je laisse néanmoins la fille à poil du côté "Suprenant" à cause du choix final qu'à a accomplir le héros, qui est assez inédit dans un RPG je pense. En gros -je peux spoiler, personne n'y jouera jamais- au pinnacle de l'aventure, le héros est courtisé par la pirate des airs à gros Nichons qui prends sa douche et par la Princesse immaculée nunuche Zelda/Athena. Pour une raison qui m'échappe un peu (ça fait longtemps quand même), il doit choisir une des deux, en gros celle que le joueur veut le plus troncher, et l'autre, bas il lui arrive une giga crasse...

ambianceblank
Vous aurez compris que ce jeu est paradoxal. On sent que THQ a vraiment fait un effort pour créer un monde original et cohérent, avec un petit côté fantasy-steampunk qui n'était pas pour me déplaire.Le problème c'est que quand un gamin de 5 ans avec émormément d'imagination fait un grabouillage pour expliquer ce qu'il veut faire, c'est que ça reste de la merde. La musique, les graphismes, les bugs de collision, tout ruine de véritables efforts pour faire un RPG avec une ambiance un peu authentique.

PJblank
Hem...

Ennemisblankblank
J'avoue qu'a part l'affreux boss final, je ne me souviens pas trop. Il y a des méchants pirates des airs qui deviennent gentils, puis un Empire de merde qui fait je ne sais plus quoi (ils brulent des villages quoi...) et enfin un démon qui arrive de nulle part pour buter la meuf du héros.

BANDE SON
musiqueblank
Dissertation sur le vide. Peu de musiques, peu de sons, peu de contenu. Grandstream Saga n'avait pas les moyens de se payer une OST. Et pour cause...

doublageblank
Si vous aimez les nanars, vous serez servis. De nombreuses scènes animées (et pas mal animées, en fait) venaient émailler le scenario. Elles étaient doublées. En Français. Actor Studio Inside. Je me souviens même qu'un des pirates de l'air avec un gros accent hollandais, un peu comme s'ils avaient demandé à un mec qui passait devant la cabine d'enregistrement "Eh tu veux pas dire un truc genre le vaisseau va décoller dans ce micro, l'ami ?"
Sérieusement, c'était un des pires trucs jamais entendu.

Localisation
localisationblank
Il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Olybrius : Grandstream Saga est un des seuls RPG console (hors Baldur's Gay, etc.) à être complètement localisé, texte et voix. Et c'était pas mal, en plus. Enfin, tant qu'on n'écoutait pas les voix.
Bonnasse sort de la douche en lançant une hache sur le héros, puis, avec la voix de Marge Simpson : Je vais te tuer espèce de salaud ! La voix de la mascotte énervante était gratinée, aussi.

bilan
Si avec tout ça, je vous dit que j'ai bien aimé ce jeu, vous le croyez ou pas ?

granstre_screen019
Help Meh Valos I have No Face !