Du dump en vrac sur la Japan de la semaine dernière.

PROJET AWESOME
Pas pu prendre autant d'interviews que prévu, mais j'ai quand même de quoi faire une bonne heure d'image rien qu'en Interviews.
L'expérience est très concluante, et j'ai fait plein de rencontres marrantes, et vu que le destin semble me lier à cette putride ville de Paris, je pense continuer le projet sur les convs à venir. Ca me fait penser que je n'ai aucune idée des convs à venir.
Réflexions et débriefing : un peu de temps pour chopper la technique d'approche des gens, et finalement, assez peu de pur freaks à la caméra, plutôt quelques bons moments de franche rigolade. Aussi : trop peu, vraiment trop peu de questions sur les Vidya Gaems.
Fichiers de questions à étoffer pour la prochaine fois.
Gigantesque travail de montage à venir.

Egotrip
J'ai fait une DEDICACE, à un FAN.
Ganbattene, Paint-kun (coup de théâtre).
Je suis rentré chez moi samedi soir couvert de la sueur de Boulet.

Gens
Enfin vu Corti, qui est heu... Comme sur son blog, en fait :3 Très agréable rencontre. Croisé Axel Terizaki et Raton Laveur, mais eux, au final, je ne les connais pas. Je ne vais même jamais sur Animu&Mango, c'est dire.
Vu le délicieux staff de Mille Saisons, je ne vous dirais pas d'aller comprare le livre de Samantha Bailly, tout le monde le fait déjà.
Vu les habituels Tchako "MMFREEZE" D. Thomas, Aldrea "Je vends des t-shirt Goldorak" Shierow, etc.

Japan Expo
Organisé par Celui qui Attend Derrière le Mur.
Tellement de monde.
Tellement de monde.
Halp.
Le Freakomètre n'a jamais été aussi haut, c'est de pire en pire, photos à venir.

Activités
Vu pas mal de trucs au final, mais pas spécialement ceux que j'attendais (très bien, j'ai raté le concert de Puffy, voilà. Je reste un homme un vrai). Une légère désorganisation a base de portable égaré m'a obligé à rester au stand de NoLief deux heures, c'était très triste.
J'ai joué à Othello (parce que j'adore les jeux japonais), et au Virtual Boy. Ma vie est complète. Virtual putaindeboy. J'ai tellement apprécié le panneau prévenant que le Virtualboy causait "des troubles de l'oreille interne pouvant provoquer des nausées et un étourdissement". Protip : c'est vrai.

Free Hugs
No Pasaran, putain. C'était marrant y'a trois ans, vieux y'a deux ans, agaçant l'an dernier, terriblement flippant cette année (des centaines de milliers de free hugs en peloton compact hurlant "Japan Japan", voilà de quoi faire passer les otakus pour une belle bande de gens évolués.)

Matérialisme
Au final, pas acheté grand chose. 100% de mes maigre achats ont été concentrés sur le stand de Pix'n'Love.
J'aurais volontiers acheté la BD de Davy Mourrier, parce que ce type est quand même énorme, mais la queue pour l'atteindre (le tas compact agglutiné au stand pour l'atteindre) ne l'était pas moins, j'attendais qu'il passe dans une pauvre librairie paumée dans les Yvelines pour lui demander de me dessiner le gouverneur Leo Falcam en train de jouer du Ukulele.

Grève surprise de la RATP
Visagedetroll.jpg

Est-ce que je referais Japan, même accidentellement ?
Bizarrement, oui, je pense. Quand on habite à côté, ça vaut assez le coup. Pas tant pour la partie Animu & Mango (overcrowded près de l'entrée à cause d'une organisation totalement déféctueuse) que pour tous les trucs en rapport assez lointain qui se sont agglutinés à la conv : Retro Gay Ming, Jeux de Société, J-Pop (je bitcherais pas sur une programmation qui était quand même de qualité, niveau musique), Editeurs divers... On commence à être de plus en plus loin du Japon dès qu'on quitte les allées centrales, mais rien que pour ça, ça veut le coup.
Ceci dit, voilà, je reste sur mes impressions : j'ai un meilleur souvenir d'Animest et des très vieux Cartoonist que la JE. Une question d'échelle, je pense. Vraiment trop de monde, tout le temps, partout... Impossible.

1246731177204