Donc, j'ai été à Boulogne, pour un nième entretien d'embauche, ce qui est en train de devenir synonyme de "tourisme en chemise".

Pour aller à Boulogne, j'ai d'abord était à Calais Frethun. C'était vide, je crois que c'est là que partent les gens pour l'Angleterre.

Après, Boulogne. C'est vert, y'a la mer, c'est beau et vivant. J'ai visité des médiathèques à bord d'une Kangoo aux couleurs de la ville. Les quartiers pourris de Boulogne sont verdoyants comme les quartiers chics de Plaisir. C'est bizarre. Pas assez gris pour être pauvre. La pauvreté devrait être grise, noire et merdeuse. A Boulogne-sur-mer, elle sent l'huile et est entourée d'herbe grasse.

Près du beffroi de Boulogne classé au patrimoine de l'humanité (c'est vrai que c'est un beau beffroi), incroyable vision de deux gros lards sur un banc, parlant avec un accent chti en regardant passer les gens et évoquant la victoire de Boulogne au football (ils passent en D1, c'est ça ? Super cool story, bro)

boulogne
Nom authentique de l'échoppe ou ils ont été acheté leurs graisses saturées. J'ai riz.

Boulogne, donc, c'est cool.

Train du retour : shitstorm a Calais Frethun du à la SNCF. La SNCF m'a envoyé dans la mauvaise gare et la perplexité des controleurs incapables d'expliquer pourquoi je dois aller à pied à 20km pour changer de quai finit par un haussement d'épaule : je pars pour Lille dans le même train. Du coup, j'arrive à Lille avec 3H d'avance.

Lille, c'est le paradis des jolies filles, je l'ai toujours dit (lol archives). Des tonnes et des tonnes de jolies filles, une chaleur écrasante, et des tonnes de clodos. Trois heures à tuer, je fais du chopping. Délicieux Order of Ecclesia à prix cassé, et le tome 4 et 5 de la Tour Sombre. Par ma montre et mon billet, les auteurs n'ont pas oublié le visage de leur père. Un ka-tet de dessinateur très talentueux. J'a aussi acheté du thé bio équitable chaispasquoi aux quatre épices qui sent le bois.

Après, gare de Lille Flandre dans un TGV bondé. Une jolie fille dort à côté de moi. Je m'endors aussi et quand je me réveille, ma tête bringuebale sur son épaule ou j'ai déposé un filet de bave. C'est à la fois très Shonen-Manga et extrêmement humiliant. A la différence d'un manga, quand on se réveille, elle ne me tape pas en disant baka, et mes excuses ont été acceptées avec le sourire. Elle a pris la ligne 5, moi la ligne 4, vas-y Michel Fugain fais une chanson là dessus au lieu de dire que ton public* c'est des connards de nazis téléchargeurs (in b4 Leforestier, Fugain fait ça depuis presque 10 ans. Talentueux Fugain.)

Après je suis rentré, j'ai regardé un épisode de Docteur House, *bruit de revolver* perd la vue parce qu'elle a la maladie de *bruit de revolver*, j'ai joué à COOE, pas mal mais les Castlevania deviennent de plus en plus compliqués niveau GP, ça frise l'injouable, et je me suis endormi à minuit pile, sans baver sur personne d'autre que le numéro de mai de Mad Movies.

DPBVC4JWSSI3IWX2NBUGOVN35ID26HH4


* Perso, j'ai arrêté depuis mes 10 ans. En ce moment, j'écoute le bel album de James Delleck.