Vous jouez à la DS (ou à la PSP*) ? Bien.  Y jouez-vous dans les transports en commun parisien avec moult changements et courses dans les couloirs ? Certes, non, la plupart d'entre vous étant des provinciaux minables, habitant proche de leur lieu de travail et jouant à la DS bien au chaud sous la couette pendant que la France qui se lève tôt.

Il y a quelque chose que vous ne connaissez pas. Un niveau d'indigence de développement de jeu complètement insoupçonné. Et pourtant, certain jours, ça me fait détester Konami. Non, pire, je vais aller dans les extrêmes, ça me fait détester SUIKODEN. Mais c'est valable pour un paquet d'autres jeux atteint du syndrôme que je nommerais "Save What Save ? Syndrom". Le SWSS, cay le mal. Cay le comphlie.

La plupart des jeux DS ont une petite fonctionnalité qui coûte pas cher : la fonction "suspendre". Tu suspens le jeu (ce n'est pas une sauvegarde), tu peux la reprendre au même point quand tu veux. Yay, dirai-je. Ou, au pire, pour les jeux de tafiole, tu peux faire une vraie sauvegarde quand tu veux. C'est adapté au temps de transport, c'est beau, c'est moderne, boulot metro-gaming dodo.

Et puis il y a une poignée de jeux qui t'IMPOSENT DES CUT SCENES DE UNE HEURE ET DES DONJONS SANS POINTS DE SAUVEGARDE, PUTAIN MAIS VOUS CROYEZ QUOI ? QUE JE PEUX JOUER AU BOULOT ? UNE OPTION SUSPENDRE, CA VOUS AURAIT TUE ?
PUTAIN DE MERDE DE MORT DE *BRUIT DE REVOLVER* (GNAGNA SPOILER DANS LE MESSAGE D'ORIGINE ET ANNULE ENSUITE, NE REGARDEZ PAS LES TAGS) QUE J'AI DU ME TAPER DEUX FOIS PARCE QUE Y'AVAIT PAS MOYEN DE SAUVEGARDER PENDANT UNE HEURE  !

BPVXOT6QTNCWMM3NHHWBDCF37TNWEK4V












* In b4 no Gayme.