Les gens qui passent a la télé ont besoin d'un bon passage sur /b/.

Parce que manifestement, c'est tous de vrais bébés.
Tu dis "pute", tout le monde se précipite pour participer au concours du plus offusqué (ou du plus défenseur de la liberté d'expression). Tu dis "chien dangereux" et on te jette à la figure des bras de gamines croqués par des rottweilers. Tu dis "jeux video" et immédiatement, c'est à celui qui sortira le plus gros PENIS chiffre alarmant de no-lifes qui ratent leurs études. Je n'évoque même pas les troubles syntaxiques et les saillies verbales de Sarkozy.
Dès que quelqu'un dit un truc qui sort très vaguement du politiquement correct, la peur est là. Peur du cul, de la violence, des écrans, de la technologie, des ondes, du voisin, de l'inconnu, des représailles, de la Halde, de Dieudonné. Les gens ont peur de tout, parce qu'ils ne connaissent pas 4chan (ou Underfoule, mettons). Ils n'ont jamais vu un troll.
Quand on arrive sur Internet, on voit un troll, et on panique.
Puis, on est choqué, et on lui répond en hurlant.
Puis, on polémique des siècles avec lui parce que c'est qu'un méchant.
Puis, on voit que ça ne sert à rien.
Puis, on voit arriver une nouvelle vague de noobs qui racontent n'importe quoi.
Puis, on voit qu'un rien les choque.
Puis, on devient le troll, et ils paniquent.

Pourquoi ?
1) On s'est endurci, on est plus choqué pour un rien. ( Ce qui est au passage différent que "être plus choqué de rien". Le Child Porn, les Penis découpés et les meufs qui chient par les tétons me révulsent toujours)
2) Parce que c'est marrant.

En ce moment, un type manifestement innofensif subit les foudres de tous les gens qui ont un avis sur le rap (Morues de gardes, députés, journalistes...).
Rappel en flash : en 2006, ce type a sorti un morceau appelé "Sale Pute". Seulement trois ans plus tard, une shitstorm pointe out of the blue parce que ouin ouin, c'est trop affreux. Ce type égorge surement des bébés pendant des tournantes. Quel exemple pour la jeunesse, etc.*
Ce type était à peu près inconnu, d'ailleurs, et soudain, des millions de gens voient ses vidéos. Petit veinard. Quand on pense qu'il aurait suffi de ne pas en parler pour que les gens n'en parlent pas !

Sur Orelsan, j'ai entendu a peu près n'importe quoi. Difficile d'y échapper, on voir sa gueule de geek demeuré partout, en ce moment. Sauf que, bizarrement, j'ai l'impression persistante qu'absolument personne parmi les gens qui ont un avis sur la question se sont basés sur "Saint-Valentin" et "Sale Pute", deux chansons qui ne figurent pas sur son album. En fait c'est pas qu'une impression, c'est évident.

L'album d'Orelsan, c'est anon qui ferait du rap très vaguement electro pour se plaindre que c'est un loser qui arrive jamais a tirer de meufs et qui vit seul et malheureux a Caen, ce qui le rend agressif mais vu que c'est un bouffon chétif, il ne va pas non plus se mettre à attaquer des gens. Anon, quoi. A peu près toutes ces chansons tournent autour de ça, pendant 56 minutes.
D'une : c'est un bon album.
De deux : Y'a une ou deux fois ou j'ai mangé mon riz, y'a pas mal de fois ou j'ai trouvé ça bien écrit, mais a aucun moment je n'ai trouvé ça, vous savez, digne d'en parler. Surtout pas pour dire que c'est totalement immonde.
Parce que même sans être habitué au trolling, ces 14 pistes ou le normand (blanc en plus) avec ses sweat-shirt nintendo et ses t-shirt à la gloire de Beck sont totalement moins violentes que, je sais pas, Les Sex Pistols, ou Bigard qui parle de politique. Moins que le Discours de Dakar.

Le propos global d'Orelsan sur son album, c'est "Je suis un minable, j'en veux à la Terre entière". Je ne sais pas si c'est parce que c'est le fait d'un geek (l'album est pas mal geeky, quand même), mais ça me semble tellement moins perturbant que le message habituellement véhiculé par le rap commercial du type "Je suis musclé, j'ai des chaines en or, je fous le feu aux flics"... C'est déprimant, à la limite, mais choquant ?

Et quand aux chansons qui ne sont pas sur l'album ?
Sale Pute, c'est comme si on devait juger ce que j'écris maintenant en fonction de l'Hymne Microfulgurien (oldfags, au rapport). Et c'est encore une fois une histoire de loose.
Saint Valentin, je ne préfère même pas commenter, je dois être blasé de tout, mais j'arrive vraiment pas à comprendre comment QUI QUE CE SOIT a pu prendre ça au premier degré (c'est le gros noir tout nu avec des ailes de cupidon en papier ? Les rimes comme "bien bébé / on va tester mes nouvelles MST" ? J'ai un peu de mal à comprendre.)

La responsable des chiennes de garde (ou une responsable quelconque, je sais pas si c'est la chef, une vieille moche qui ressemble à Catherine Lagarde) a demandé que les clips d'Orelsan soient retirés d'Internet parce qu'il y a "des choses qu'on ne devrait pas voir en France".
Où est la vraie violence, d'après vous ? Un petit geek qui dit des gros mots parce qu'il arrive pas à niquer ou une vieille dinde qui veut décider de ce que l'Internet Français doit contenir probablement pour la même raison ?
Tout ça pour dire quoi ? Que les gens qui passent à la télé devraient être envoyé en stage d'Internet. Et toujours "why so serious" leur langue dans leur bouche avant de parler.

Reste le côté qui fait toujours débat au final.
"Mes enfants sont idiots, ils croient tout ce qu'ils entendent à la télé ou sur Internet". C'est forcément la faute de la télé et du internet, hein ?
Une question, quand même.

Il faisait quoi ton putain de gosse devant You Tube au lieu de jouer dehors avec sa nintendo DS ?

TP5KFKK4W26URKPQMNYQZXPK6A43LJNE

La suite de la crise du disque demain.

* Parce que depuis la nuit des temps, le rôle des musiciens est de montrer l'exemple (cf Yves Duteuil, Compagnons de la Chanson, MC Solaar, Comte du Cul).


Making Of

(un passage sur le fait qu'Orelsan se soit excusé je ne sais combien de fois pour "Sale Pute" a été retiré de l'article. Je voulais a l'origine montrer que les gens qui ne donnent pas de deuxième chances aux gens sont des monstres, mais je trouve surtout en fait qu'il a eu tort de s'excuser, sale geek chétif pleutre.)


Adduendo de dernière minute !

J'avais presque oublié.
Elle est japonaise, elle a un costume de dionsaure et un orgue électrique, et maintenant, vous allez tomber amoureux de son génie. C'est Maru :