welcome

Pour ceux qui ne regardent jamais d'écran ou s'il n'est pas plein de Tsundere qui montrent leurs culottes, je vais bien sûr référence à ce film que je ne verrais jamais entres autres à cause de son apparent manque de ninjas et dont le réalisateur à provoqué avec malice une merveilleuse shitstorm avec un petit Point Godwin bien placé.

J'ai un mal fou à comprendre que ça marche encore. Ca fait, quoi, 50 ans qu'on mange du nazinazinazi à chaque fois qu'un gouvernements de salauds décide de piétiner les droits de l'homme, et les mecs ils arrivent encore à être choqués et à prendre la mouche. De vrais bébés. Qu'est-ce que ça serait si quelqu'un les insultait pour de vrai, avec des arguments. Genre, si on avait un parti d'opposition, ou je sais pas quoi.

Tiens, si vous voulez rouspéter à propos des grèves, moi je ne le ferais pas, jeudi j'ai congé payé pendant que vous serez en train de cracher votre haine de mongolos-pris-en-otage dans les bouchons ou sur un quai de gare en faisant une fellation verbale au micro d'un crétin boutonneux que TF1 ou France 2 -c'est pareil- aura envoyé rapporter de la matière pour les actualités du soir, et qui ne rentrera chez lui que quand il aura eu du gros porc rougeau qui travaille, moi, monsieur, pas comme ces feignasses qui font grève.
Oui, ce jour là, je serais payé à rien foutre. Un vrai morceau de pin-up pour me faire pardonner :

snapshot20090314170334

Public féminin, je ne t'oublie pas :

weirdo1
this is mai waifu.