Alors voilà. J'ai du bosser à côté d'une manif pour la Palestine, pendant trois heures. Pour la Palestine, ou contre les juifs, ça avait l'air d'être pareil.

(mon boulot consiste je le rappelle à parler à des gens dans la rue)

Je précise que toutes ces phrases sont rigoureusement authentiques.

isra1

Au début, ça allait encore, parce que la plupart des passants n'avaient rien à voir avec la manif. Bien sûr, les hurlements porcins (in b4 troll religieux, c'est une expression agréée par mon champ lexical courant).

isra02

Le coup de la "seule vraie shoah" m'a fait bien avaler mon riz, je dois dire. Par contre, c'était limite casse couille niveau décibels. En fait, à partir de ce moment là, une violente migraine m'a fait facepalmer en dedans.

isra3

Oui, tiens, celle la je vais la contextualiser : dans la foule, un demeuré à hurlé "mort aux juifs" et vu que c'est, genre, franchir la ligne entre le trollisme et la prison, l'orateur a passé un quart d'heure à expliquer que les juifs étaient pas un problème mais que chaque israelien allaient devoir rendre gorge si l'offensive continuait.

 isra4

Je dois dire que ce manifeste activiste pro-israelien a eu bien des trippes de se lancer tout seul en hurlant contre une foule de pro arabes en colère. C'était bien idiot, aussi. Il a failli se faire lyncher par la foule, mais les flics l'ont savanté avant, ce qui, à mon avis, lui a épargné une volée de chaussures en béton sur le coin de la mâchoire. Oh, il avait l'air bien con, quand même.

isra5

Après ça a commencé à ressembler à un sketch de Dieudonné sur Arthur, sans les trucs qui se voulaient drôle.

isra6

Après, c'était l'heure que je rentre chez moi.