Il est temps de faire un bilan : Sarkozy a-t-il changé quelque chose à ma vie ?

Je quitte le monde des études, donc le sabordage de l'enseignement supérieur ne me concerne pas.
Je ne me destine pas à travailler en BU (enfin pas spécialement) donc la déprofessionalisation de ces corps de métiers pour y mettre des crétins d'étudiants ne me touche pas directement.
Je ne suis ni étranger, ni homosexuel, ni toxicomane, donc je ne risque pas de voir mes droits se dégrader plus qu'avec n'importe quel autre gouvernement de droite.
Je me papiertoilette avec les lois inapplicables sur l'Internet parce qu'en Chine au moins ça file droit. Au passage, je suis derrière 7 proxys. Et les Chinois aussi.
Je n'ai pas encore de maladie longue durée.
Je vis sous le seuil de pauvreté, mais sans avoir droit à aucun chomedu à la base, donc on ne peut rien m'enlever.
Je n'ai ni rentes, ni héritages, ni rien du tout. Enfin j'ai une grosse collec de mangas quoi.
J'ai une voiture, mais mes derniers pleins m'ont été payés par mes parents.
Je fais les courses, et mon panier s'est considérablement réduit mois après mois. Cependant, Sarko n'est pas responsable de la conjoncture (il est juste responsable de n'en avoir rien à foutre).
Je ne suis pas farouchement patriote, alors le fait qu'on passe pour des clowns ça m'est un peu égal. On a Underfoule, c'est la preuve que la France rayonne.
En bref, je fais désormais partie de cette immense et flasque masse de citoyens "normaux" à qui rien n'arrive jamais, sauf dans les régimes les plus totalitaires.
Donc Sarko n'a rien changé à ma vie, si ce n'est en la rendant plus désagréable, vu que dès que j'allume une télé ou une radio, ça cause de lui, de ses fesses, de sa roulure italienne, de sa côte de popularité en antimatière, ou de ses copains syriens.

Heureusement que j'ai un minimum d'empathie, sinon, Sarko, je pourrais finir par m'en foutre.

1216477876624