Oui parlons de lesbiennes. (bizarrement mon public masculin est à l'écoute, plus attentif que d'habitude. Ou est ton papa, désormais ?)

Je vais vous entretenir brièvement de ça :

Manga_Blue_Couverture

Blue.
C'est un manga, c'est un one shot et ça parle de lesbiennes.

C'est bon, les mecs, vous pouvez arrêter d'être attentif parce que la suite va vous décevoir. Blue c'est un manga artistique. Dans Blue, il n'y a pas de scène de sexe. Dans Blue, le dessin est approximatif. L'on y cause de déception amoureuse, d'émois adolescent, de "je pourrais tomber amoureuse de toi mais bon, finalement t'es une fille et c'est dommage". Il y est question de frustration, d'inachevé, de langueur.
De la solitude des adolescents.
Donc, oui, Blue, c'est du Yuri. Mais c'est avant tout un manga subtil et laid qui nous rappelle qu'être adolescent, c'est a chier. Et que les "ouais on se reverra et on sera les super potes de l'infini toute notre vie" le dernier jour de la terminale, c'est vraiment un apprentissage infaillible de la société hypocrite moderne.

funny_pictures_ermine_eats_bread

Bref je ne sais pas si vous devez lire Blue ou pas. Je vais faire ma nunuche de l'edition et dire "Oh mais oui mais Sakka c'est de la démarche de manga d'art, c'est siiiii dur il faut soutenir la production indépendante blablabla.". Donc, allez, oui, il faut lire Blue.

a la bibliothèque.