Je ne comprend pas que cette catégorie d'articles anti-weeaboos n'ait pas encore sa propre catégorie.

Je vais répondre à la remarque que m'a faite Irène Delse Hier sur la récurrence des articles anti fans de mangas sur ce blog.
Bon, déjà, il faut poser un postulat de base : l'auteur de cet article est un otaku, au sens le plus affreux du terme. J'ai des centaines de mangas, j'ai été a des conventions, je joue a des RPG japonais, je vais sur 4chan, sur Underfool, je regarde des fansubs, je lis des scantrads, j'ai regardé des centaines d'anime différents, j'ai déja participé à des débats "Evangelion vs Autre chose", j'ai tenu un stand de fanzine, je possède des CD pirates anime records, je conserve par nostalgie des VHS de Cowboy Bebop, j'ai déjà cité Serial Experiment Lain dans une copie de Français, j'ai vu au moins une dizaine d'épisodes de Bitoman, je sais qui est Alerx Pilot, je sais  qui est Nicolas Robin, je connaissais Une case en Moins avant 2001, et j'ai déjà participé (en tant qu'administrateur) à un forum a nom japonais. J'ai lu des dizaines d'articles et de livres sur le Japon, j'ai un exemplaire de Samurai Fiction sans sous titre et je l'ai regardé sans sous titre, j'ai converti plusieurs membres de ma famille au manga. Je sors avec une goth/otaku, je possède dans mes favoris : AnimeKa, Galbadia Hotel Yusuketeam, des sites de tradiction de roms de jeux jamais sortis en europe.
Je possède des GO de clips de JPop dont vous n'imaginez même pas la connerie. Je possède des arts-books. D'evangelion et de Clamp. Je possède plusieurs volumes de "Manga Player" et donc j'ai des cases de la prmière tracduction de GTO. J'ai déjà publié des articles sur des sites dont je ne fais pas partie qui parlaient de Ah My Goddess. J'ai aussi des lunettes, j'ai eu de l'acne en calculette, et je suis capable d'identifier a peu près n'importe quoi dans une Animutation.

Alors pourquoi cette haine de la lie des otakus, les weeaboos lamentables qui hantent nos internets ?
Parce que je fais partie d'une population (les fans d'entertainment japonais) qui a été carrément discriminée, et qui est encore victiume de très méchants préjugés d'une partie de la population. Quand je dis discriminé, je veux dire que dans certains milieux (j'ai vécu ça), lire des mangas pouvait attirer baffes et coups. Et c'était y'a moins de dix ans.
Le fait est que ces préjugés (dois-je revenir la dessus : grandsyeux/sexe/violence/animationdemerde...) se basent sur une partie -fragmentaire- de la réalité. Oui, il y a des animes violents, d'autres erotiques. D'autres carrément crétins : il sont à interprêter avec les codes japonais plutôt qu'avec les notres (ça empêche pas de les regarder et d'aimer ça...). Cette image fond comme neige au soleil dès qu'on a lu Taniguchi et vu un Miyazaki et qu'on a pris conscience qu'ils sont japonais aussi. Et que donc, comme si c'était la vie, tout n'est pas tout noir ou tout blanc.
Mais on ne parle que des trains qui n'arrivent pas. De même que dans les années 90, on a atomisé médiatiquement Ken le Survivant ou Muscleman (OMFZOMG une croix gammée les enfants vont devenir des nazisnipponscommunistes ....) plutôt que de souligner que dans le même temps on diffusait les Cités d'Or ou Samurai Pizza Cats (oh noes, la réalité est si complexe !), maintenant quand, médiatiquement, il est question de la mangasse, ça ne se fait plus que sous deux angles :
1) économique, ou on souligne que le manga est siiiiiiii dynamique et que ça sauve les éditeurs de BD (avec un encart pour parler de Naruto et de Nana, les articles de Livres Hebdo sur le manga sont d'une platitude monumenale)
2) Comique : lol regardez ces crétins habillés en poupée de porcelaine ils lisent des mangas lol ils disent kawaï quelle bande de débiles.

Mais putain c'est vrai que c'est une bande de débiles. Mettre sdes mots d'une langue étrangère c'est débile. Si je me mettais à fourrer des locutions anglaises partout je passerais pour le dernier des jacky. Ben dire Ittadakimass, c'est aussi débile.
Revendiquer avec fierté de lire Naruto, c'est tout aussi débile (pas de lire Naruto hein : le revendiquer avec fierté). L'ambiance des conventions est complètement conne. "Kyaaaaaaahhhhh" et "Romantikku" ne sont pas des choses  à dire si on veut passer pour autre choque que pour une loque humaine inadaptée.
Le truc, c'est que le golio de 15 ans cosplayé en emojaponerd avec son Samuraï Deeper Kyo en train de faire la queue pour avoir une dédicace de The Gazette, il attirera toujours plus la télé-coca avec son lot de préjugés merdeux que le type qui va acheter plus de mangas que lui, mais qui aussi aussi le bon gout de choisir un peu ce qu'il lit et surtout de FAIRE AUTRE CHOSE DE SA VIE QUE DE LIRE DES MANGAS.
J'aime pas les monomaniaques. Ils me mettent mal à l'aise, et en plus, quand on les tue à coup de briques on passe toujours pour le méchant. Un mec qui parle que de flingues, ça me gonfle. Un mec qui passe 18H de sa vie tous les jours à coller des timbres pour le plaisir, ça me fait fuir. Et une fille qui passe plus de la moitié de son temps éveillé à lire des mangas de mauvaise qualité et l'autre moitié à updater son deviant art avec des furrys, ça me fait totalement gerber, parce que je sais que la majorité du lectorat des mangas sont, comme moi, des gens normaux.
Avec des gouts littéraires qui n'impliquent pas que la charmante Cécile Senaux assure la traduction (encore une fois, vous pouvez lire ses délicieuses traductions, mais pas vous limiter à ça. Si vous le faites vous échouez et mourez.). Des gouts musicaux ou on a une vague chance d'entendre du français et aucun refrain en anglais très mal prononcé et sans rapport avec les couplets. Des films sans Ryoko Hirosue.

En somme, si je veux tuer tous les weeaboos avec une pelle, c'est parce qu'ils salissent tout ce qu'ils touchent, et comme le seul truc auquel ils touchent c'est les mangas, et que j'aime les mangas (je suis un FANATIQUE de manga, je suis un gros OTAKU de MERDE), eh bien il me semble naturel de défendre l'intégrité de mon espace vital oh mon dieu j'avais réussi à éviter le point Godwin jusque là mais bon finalement je pense que c'était nécessaire parce que si j'en fais pas un de temps en temps mon lectorat subjugé par ma plume risque d'oublier que le mauvais goût prévaut sur le Comeback du Dentifrice alleluïa.

1200406402316
j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé j'ai lollé...