Je ne suis pas forcément un chantre du "médiacaca" qui consiste à dire que la télé c'est le diable vendu, qui a la droite rampante, qui a la gauche au couteau entre les dents. Mais bon, force est de constater que l'uniformisation à marche forcée de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une source d'info commence à imprimer des conneries dans la tête des gens.

Ainsi, la "marche anti grève" dont tous les journaux ont parlé en disant qu'elle était sous médiatisée. Déjà tout le monde a plus ou moins balancé le chiffre annoncé par les organisateurs, 5 000 personnes. C'est marrant que personne ne relaye sans aucun recoupement d'information un chiffre annoncé par des organisateurs de manifs. C'est rare, en tout cas, fallait bien le signaler.
Quand aux susnommés organisateurs, rien en réalité de "spontanés rassemblement d'usagers" (j'ai entendu ça a la télé ou a la radio je sais plus), mais l'UNI et Alternative Libérale. L'Uni c'est le synidat le moins représentatif de la branche la moins représentative du syndicalisme (les étudiants). Alternative libérale est un authentique parti libertarien (anarchiste de droite, pour faire court) français qui culmine à 1500 membres et entre 0,5 et 1,3% des voix quand tout va bien.
Rappeller ça, ça serait un minimum déontologique.

Autre truc, le "mythe du pays grèviste" qui nous colle au cul. Je l'dis souvent et maintenant je suis perclus de chiffres grace a un amusant article de Libération.
Donc 1 : En trente ans, le nombre de journées de grève a été divisé par 4. A part ça, on est tout le temps en grève.
Donc 2 : il y a trente trois fois plus d'arrêt maladies que de grèves. ca et les 95% et quelques de retards de train du a l'état lamentable des lignes contre 5% aux grèves dans les transports. A part ça, c'est la grève qui bloque le pays.
Donc 3 : Sur les 18 pays les plus industrialisés du monde, la France est 11ème en terme de journées chomées par habitant. Derrière les fameux pays ou tout va bien comme l'Union de Kalmar ou les USA. A part ça on est les champions du monde de la grève.
Donc 4, là je cite l'article : "Que pouvons-nous en conclure ? Pays le plus faiblement syndicalisé de l’Union européenne, marqué par un taux de chômage élevé et une hostilité croissante des médias à l’égard des mouvements sociaux, la France n’est pas un pays de grévistes."

O RLY ?

YA RLY.

1195487580241.

Bon, à part ça nous svaons tous que comme a chaque fois qu'un conflit menace de faire baisser sa popularité, Sarkozy baisse son pantalon et jette en l'air des potches qu'il n'a pas, donc, allez on se dépeche Sarko, on jette son argent aux gens pas content. Plus vite, espèce de petit clown mou.