Jeune. (ou pas, remarque).
Tu écris, mais écrire c'est difficile.
Au collège, on t'appelle "Gugusse" parce que tu imites très bien madame Michamuche la prof de soutien.
Tu connais toutes les répliques du nain dans le Donjon de Nahalbeuk*
Alors comme écrire c'est dur, tu as décidé de masquer ton manque du travail par des blagounettes.
Tu tentes la Lol Fantasy.
Arrête.
Pitié.
Arrête d'encombrer les tuyaux avec tes vannes repompées sur Pratchett et Adams.
Arrête de placer des privates jokes sur tes potes dont on se fout a longueur de paragraphe
Arrête de croire que 300 pages de scato arrivent à faire un bon livre. Toriyama a sué sang et eau pour faire ses 18 Docteur Slump.
Arrête de faire le mec qui casse les clichés de la fantasy, ce n'est pas drôle en soi, si c'est mal fait. Regarde Shrek et pleure.
Faire rire ta mère, ce n'est pas comme faire rire un étranger.
La terre est assez polluée sans tes brouillons de blagues carrambar.

La Lol Fantasy est certainement et de très loin la plus dure à écrire. Parce que faire rire c'est vachement plus difficile que faire pleurer, quoi qu'en pense ce connard débile de Platon.
Faire pleurer demande un cerveau qui réagit aux choses tristes, et faire rire demande de la finesse, de l'intelligence, voire de la culture. Du double niveau.
Tout ça.
Alors va-t-en.
Et bosse.

ninja2
soon : ceci chroniqué ici.



* Et d'ailleurs tu les cites. Souvent. Longtemps. A des gens qui les connaissent aussi. Et qui aimeraient bien que tu arrêtes.