J'ai téléchargé trouvé dans une brocante un vinyle et je l'ai transformé en CD, celui de la compilation regroupant l'intégrale des Calamités (soit 16 titres, c'est pas non plus le coffret Mod'zarrt).
Entre ça et l'album des wampas acheté (ah non ça c'est bon je l'ai acheté) l'autre jour, je dois dire que je suis plutôt heureux, musicalement parlant.

Les Calamités était un groupe précurseur et totalement éclair sur la scène punk-rock française. Trois filles absolument géniales qui ont su, en seulement quelques disques, totalement revisiter toutes les bases de la musique moderne, pondre quelques textes absolument géniaux et populariser la punk musique (féminine !). Complètement déjantées, elles avaient même eu un certain succès à l'international (notamment au Japon, ou, d'ailleurs, cartonnent aussi Polnareff, Adamo ou Coralie Clément, qui y a vendu beaucoup plus d'album qu'en France). Les Calamités, malheureusement ou heureusement, ont arrêté très rapidement leur courte et très intense carrière pour reprendre leurs études. Ce n'est pas plus mal, étant donné que ce groupe n'aura donc produit que 16 titres énormes, quelques concerts d'anthologie, et heu... Vélomoteur, une chanson (vraiment pas leur meilleure) faite en fin de carrière par les deux membres encore présents dans le groupe en 1987 (l'essentiel des productions calamiteuses, c'est 1984-1985).
Il est très dommage que la postérité (et les compiles lamos des années 80) n'aient retenu que cette chanson pour dance floor beauf, plutôt que "Nicolas" "Je suis une Calamité" ou le génialissime "toutes les nuits".

cave1

Un bon site a peu près exhaustif sur ce groupe : http://www.calamiteux.com

Et dans la foulée, on oubliera pas de télécharger (librement) "L'album Médical" des Résidus Plasmiques, dont au sujet duquel je causerais plus longuement ultérieurement.