Les Rivières Pourpres est un polar tiré de Grangé avec Jean Reno, ceci dit c'est pas forcémet pour dire du malque je souligne cet état de fait.

C'est l'histoire d'un vieux flic taciturne compétent et d'un jeune flic bastonneur inexpérimenté (yay cool wesh top !) qui s'associent pour trouver l'auteur de crimes atroces dans une université à la montagne. A la fin on apprend que tout a été causé par des jumeaux-nazis-clones-créés en laboratoire. Ouf, on évite le n'importe quoi. Film tiré d'un roman des nineties, et hop.
Ah, oui, c'est un film de Mathieu Kassovitz, donc il y a évidemment l'habituel équation prétention+flics cons+fantastique de bazard+Streetcred Wesh Coast.

Ceci dit ça reste un bon petit film, bien réalisé, qui se tient, qui ne grillepas l'intrigue trop vie, avec des scènes d'actions équilibrées et une interprétation correcte (par contre comme d'hab j'encaisse pas Jean Reno, qui, pour changer, débite son texte en marmonnant avec une tronche de douze pieds de long).
Allez, ne soyons pas TROP odieux. C'est pas trop mal.

Mais le seul rôle ou j'aurais jamais aimé Jean Reno, eh ben ça restera à jamaisune sombre histoire de cochon volant...

01_porco_rosso1